Protected by Copyscape Online Copyright Checker

 

 

Deux compilations de musique chrétienne évangélique:  Arc en Ciel   ou   Yvon Gendron, (mettez vos haut-parleurs en fonction)

 

 

 

Verset aléatoire:

No Gluten Shop fête ses deux ans
Publié le 24 août 2016 par Rédaction Web dans Alimentation

Voici deux ans que www.noglutenshop.com a fait son apparition sur internet. Premier e-commerce de produits
sans gluten en Belgique, No Gluten Shop s’est d’emblée positionné comme un véritable supermarché en ligne
en proposant un très large choix de produits sans gluten. Pari tenu avec 40 marques et plus de 600 références
disponibles, No Gluten Shop constitue désormais une véritable alternative aux magasins classiques ne proposant
qu’un choix réduit de produits.

Pour répondre aux demandes croissantes de ses clients et ses visiteurs, deux sections très importantes ont été
développées à côté de l’activité de la boutique en ligne : les recettes et le blog. Sous l’onglet « Recettes », les
amateurs de cuisine sans gluten peuvent trouver des recettes de plats salés et sucrés faciles à préparer tandis
que le « Blog-du-sans-gluten » propose de nombreux articles liés à la maladie coeliaque, à la nutrition et aux
bons plans pour manger sans gluten.

Les personnes souffrant de la maladie coeliaque représentent 1% de la population. Mais il est désormais
communément admis que près de 10% de la population est touchée de près ou de loin par des problèmes liés
au gluten. Sans être diagnostiquées coeliaques, bon nombre de personnes sont devenues allergiques au
gluten au fil du temps notamment à cause de la transformation du blé. D’autres ont choisi de bannir le gluten
pour s’alimenter sainement.

A propos: Bernard Perelsztejn est un entrepreneur belge. A son actif, Good Morning News, un quotidien en
10 langues distribué aux hôtels, The LOFT-Coworking Brussels et No Gluten Shop, premier e-commerce de
produits sans gluten en Belgique
Peut-on réellement aimer une personne que l’on n’a jamais rencontrée ?
Publié le 3 août 2016 par Rédaction Web dans Relation, Rencontre

footerrencontreaventureLes liens sur un site de rencontre en ligne peuvent souvent être un substitut au manque
dans la vie réel d’amour ou au manque de certitude dans vos relations existantes et peuvent être même
uniquement une inspiration. Si vous êtes tombé dans l’habitude de penser que personne ne sera attiré par vous,
ou que personne dans votre ville ou votre région n’est disponible, optez pour un meilleur site de rencontre en ligne
tel qu’EDesirs.fr est un moyen facile pour aborder les questions personnelles ; les intérêts amicaux, amoureux
ou basés sur une aventure en ligne demandent peu de dialogue, parfois, ils sont glorifiés par l’absence de
révéler le soi réel et peuvent être assez sûrs pour éviter d’être brisés. De plus, certaines relations sur un site
de rencontre en ligne peuvent durer des années et des années sans faire face à la réalité, et pourquoi ne
pas essayer ?























Actuellement, vous êtes en quête d’une rencontre d’une vie ou d’une rencontre pour un soir ? En effet, une
rencontre en ligne joue un rôle important en répondant à des besoins d’impression acceptés, surtout si vous
êtes malheureux, si vous vous sentez seul (e) ou dans l’espoir de voire mieux les choses au-delà d’où vous
vous trouvez. En conséquence, il est important de choisir un site fiable comme EDesirs.fr afin de rencontrer
de nombreuses personnes honnêtes et de savoir si vous êtes sûr ( e) de vraiment aimer une personne ou
si vous avez juste peur que vous ne trouverez pas l’amour ailleurs dans votre vie.

Si faire une rencontre en ligne peut combler le vide dans votre vie, il y a certaines questions à se poser :
est-ce que vous préférez passer du temps en ligne que du temps dans la vie réelle ? Cela peut être une
preuve torride de comment vous vous sentez dans votre vie en général. Est-ce que vous vous sentiriez
que la personne que vous ayez choisie soit une personne authentique et réelle dans votre vie ?

Malgré qu’il y ait des gens autour de vous dans votre vie réelle, est-ce que vous pourriez être plus en
interaction ? Il est facile de contrôler puisque éteindre l’écran de votre ordinateur est plus facile que de
se couper d’une personne en face de vous), est-ce que vous pouvez partager des pensées vraiment
profondes avec cette personne ce que vous ne pouvez pas faire dans la vie réelle ? Les sensations et la
profondeur apparente d’une rencontre en ligne peuvent donner l’impression de se trouver au-dessus des
relations de la vie réelle.

Bref, si vous êtes tentés par l’expérience de la rencontre en ligne et que vous voulez réellement rencontrer
un homme ou une femme de mêmes affinités que vous, la seule chose que vous devriez faire c’est de vous
inscrire gratuitement le plus vite possible sur le meilleur site de rencontre en ligne EDesirs.fr et de réaliser
à tout prix votre quête. Bonne chance !
Malades du temps
par J-F DEFAUT 11 Juin 2010

Courir après le temps :
Nous - occidentaux - remplissons au maximum le temps, car nous avons horreur du vide. Nous ne savons pas
'' prendre le temps '' ... Ce comportement apparait dès l'enfance, comme si nous allions pouvoir repousser
l'inéluctable échéance ...

Nous ne sommes bien souvent satisfaits d'une journée que si celle-ci a été suffisamment active et productive.
Dans le cas contraire, la perception sera teintée de fainéantisme, ou tout au moins de bohême.

La mauvaise gestion du temps :
Exemple des loisirs : le temps de loisir devrait normalement être un espace de liberté, dans lequel la planification
n'aurait pas droit de cité. Or, c'est très souvent l'inverse qui se produit : hyper-programmés, nombreux au point
de ne plus savoir où les placer, les loisirs passent du statut de plaisir à celui de contrainte. Et que dire de ces
personnes qui arrivent sur les chapeaux de roues et totalement stressées à une séance de relaxation ! Une
réflexion sur la gestion du temps leur serait bien plus profitable !

Exemple de la voiture : nous nous interrogeons - à juste titre - sur le trop grand nombre de tués et de blessés
sur la route. L'approche se fait bien sûr par la vitesse, mais peut-être pas assez par la notion de temps.
Conduire, c'est répondre à un besoin, celui d'aller d'un point à un autre. Et cette réponse intègre forcément le
temps que l'on va mettre. Or, nous constatons très souvent que celui-ci a été sous-estimé : une heure se
traduit par une heure quinze ou une heure trente !

Exemple des enfants : de nombreux parents se croient obligés de leur faire suivre diverses activités à tout
moment de la semaine, en intégrant dans leur choix des critères de goût, de lieu, ... Mais pour que tout se
passe bien, encore faudrait-il évaluer le temps requis par ces activités, sans oublier dans l'estimation des
éléments prévisibles comme une représentation publique, ou relevant d'une marge de sécurité comme un
embouteillage. La mise en oeuvre des loisirs ne s'effectue en effet pas correctement : on s'irrite, on pousse
les enfants à se dépêcher, voire on les culpabilise !

Pourquoi ne pas les remplacer par exemple par des jeux en famille ou des visites éducatives ?
Est-ce dramatique de ne pas pratiquer une discipline artistique ou un sport ?

La course contre la montre :
Cette maladie du temps s'avère chronique. Certaines contraintes sont emblèmatiques de la course contre
la montre : il en va ainsi par exemple de la notion de productivité. Cependant, il faut reconnaître que, en
maintes occasions, notre libre-arbitre peut s'exercer.

Ne vaudrait-il pas mieux valoriser les enfants, qui savent encore prendre leur temps, plutôt que de blâmer
leur pseudo indolence ? Cette forme de rejet envers leurs parents n'est-elle pas à percevoir comme une
certaine ... mâturité ? Et n'explique-t'elle pas - partiellement - leur propension à aller vers des grands-parents,
qui vivent somme toute plus calmement ?

Courir après quoi ?
La véritable problématique est en fait celle de notre système de valeurs, encore plus précisément savoir à quoi
nous tenons le plus. On fait tout et n'importe quoi quand on ne sait plus distinguer l'essentiel : on apparait alors ...
malade du temps.

Praticien du développement personnel depuis l'année 2000 - oui, déjà ! - j'apporte mon écoute et une aide
personnalisée aussi bien aux adultes qu'aux adolescents.

Je peux aussi les faire bénéficier de mon expérience parallèle de pédagogue dans l'enseignement supérieur,
ainsi que de dix huit années d'activité au sein de milieux professionnels variés.

Mes conseils concernent aussi bien la sphère intime que la vie au travail ou le coaching des études.

Source: http://www.contenulibre.com/72-gestion_du_temps
Maison économique en 2017 : comment faire construire sa demeure sans trop dépenser ?
Ecrit par: Marjoline17

Beaucoup pensent que la construction d’une maison coûte une vraie fortune. Ce n’est pas forcément faux aux
premiers abords. Par contre, il est possible de réduire les frais de certains travaux comme l’achat de terrain.
En effet, la meilleure technique pour économiser durant son projet est d’éviter de perdre de l’argent. Les
dépenses allouées à une tâche ne sont pas toujours au plus justes ; sans parler des commissions demandées
par le prestataire. Voici donc quelques astuces pour éviter de jeter son argent par les fenêtres tout en ayant
un résultat de qualité.

Maison économique en 2017 : miser sur le bon prestataire
Le choix de l’entité qui sera en charge des travaux peut grandement faire la différence sur la gestion du budget.
En pratique, le futur propriétaire a trois options : confier son projet à un constructeur, à un maitre d’œuvre ou à
un architecte.

Au besoin d’une grande clarté dans les tarifs, le constructeur et le maître d’œuvre sont de bonnes alternatives.
Chaque détail et élément à changer est mentionné avec les dépenses associées comme l’ajout d’une piscine
ou d’une terrasse en bois.

Choisir un architecte
Dans la mesure où le budget est déjà préétabli, il vaut mieux laisser l’opération à un architecte. Les tarifications
sont fermes et ne risquent pas de changer au cours des travaux. En revanche, les détails financiers manquent
souvent de transparence. Cette situation est particulièrement le fait des structures préfabriquées, proposées par
l’entreprise où l’allocation des charges est parfois généralisée. Il faut donc bien s’informer avant de faire son choix.



Choisir une maison à étage
Une maison à étage coûte avantageusement moins cher qu’une demeure plain-pied. Sur l’ensemble des matériels
à acheter et la longueur des travaux, cette première constitue une solution plus économique. En effet, une
construction sans étage demande plus de terrain d’où plus de frais de terrassement et d’aménagement. De plus,
une structure large demande plus de surface de toiture à couvrir sans oublier la charpente.



Construire une maison bioclimatique
Les nouvelles technologies et découvertes dans divers domaines ont permis de concevoir des maisons qui
consomment moins en énergie et sont plus faciles à construire. En pratique, faire créer une structure permettant
de bénéficier de ces avantages ne coûte pas plus qu’une habitation classique. La tâche doit simplement être
confiée à un expert dans ce secteur.

En outre, une maison écologique exploite les conditions climatiques et géographiques afin d’offrir aux occupants
un meilleur cadre de vie. Cela se fait par l’usage de matériaux naturels comme la paille, le chanvre ou un mélange
de fibres végétales. En addition, chaque pièce de ce type de construction est fabriquée en usine et traités au
préalable. Aussi, l’acquéreur peut avoir une toiture anti-mousse ou encore un carport en bois et réduire ainsi
les frais d’entretien.

Le plus grand avantage de cette disposition est de pouvoir diminuer le montant de ses factures énergétiques.
C’est une solution efficace au besoin d’un rendu moderne avec des fonctionnalités pratiques au quotidien. Enfin, le
résultat est souvent certifié en durabilité.

A propos de l'auteur

Christian Arilala est un grand passionné des actualités dans le domaine du web, de la construction, de la décoration, de la juridique
et de la mode
.

Source:
http://www.mes-articles.net/maison